dimanche 6 août 2017

Le bolet orangé

Le bolet orangé 
Bolet roux ou boletus aurantiacus ou leccinium aurantiacum 
De la Famille des boletacées

Le bolet orangé



Ou le trouver ?
facile à trouver en raison de sa taille et de sa couleur, il pousse la plupart du temps au voisinage des trembles, peupliers, charmes ou bouleaux en sol humide sous les feuillus sur sol acide 
isolé ou par groupes de deux ou trois accolés les uns aux autres.

Mais attention inl peut être confondu avec le bolet roussissant, le bolet rude et le cèpe des pins 

Comment le reconnaitre ?
taille du chapeau : Chapeau : de 8 à 20 cm 

La couleur de son chapeau est orangée ou brun-orangé. Sa surface est veloutée puis lisse . Il possède des tubes sous le chapeau 
La couleur de ces tubes est tout d'abord blanche puis virant au crème-grisâtre.
Son pied, plein et dur, trapu voire obèse (au départ)  mais devient cylindrique, puis s'allongé légèrement renflé à la base de teinte blanche.
Il porte à sa surface des mouchetures en relief de couleur sombre.
La base du pied est souvent teintée de vert.

Quand les trouver ?
Sa cueillette se fait à partir du milieu de l'été et jusqu'à la fin de l'automne

En cuisine
Surprenants, il devient noir à la cuisson, il n'en reste pas moins un bon comestible à condition de le faire bien cuire. 

On ne consomme généralement que le chapeau 

Le bolet est riche en potassium et est une bonne source de riboflavine. Il est pauvre en calories, mais nous avons tendance à le cuisiner avec des corps gras, ce qui le rend calorique et un peu indigeste.
Vous pouvez les faire sauter à la poêle, les faire frire ou les griller. Par contre, ne les faites jamais bouillir!

toxique à l'état cru. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire